Marchés de l’immobilier haut de gamme en montagne

Par Cimalpes

Etude  des marchés de la transaction et de la location sur les stations de Courchevel, Megève, Méribel, Saint Martin de Belleville et Val d’Isère.

Alpes françaises : ces cinq stations qui donnent les tendances du marché

Prisées des clientèles françaises et étrangères, ces cinq stations alpines se situent aujourd’hui à l’avant-garde du marché de l’immobilier haut de gamme. Elles constituent des postes d’observation privilégiés pour identifier les évolutions et les tendances du secteur.

L’étude met ainsi en exergue des marchés de la transaction et de la location dynamiques, soutenus par une demande croissante ainsi que par l’accélération de l’investissement public et privé. Résultat : prix et perspectives de rentabilité sont à la hausse.

TRANSACTION

Sur le marché de la transaction, l’évolution de la demande, en qualité comme en quantité, a entraîné, ces dernières années, un large renouvellement de l’offre immobilière, porté par une vague d’investissements publics et privés. La démarche d’achat change également.
Qu’il s’agisse de logements neufs (60 %) ou anciens (30 %), la majorité des acquisitions (90 %) inclut dorénavant un projet locatif dans une logique d’investissement alliant plaisir et recherche de rentabilité.

Une large gamme de prix

L’étude de Cimalpes révèle une forte élasticité des prix (*) selon les stations et les types de biens. Ainsi, sur l’ensemble des cinq stations, pour l’achat d’un chalet, les prix oscillent entre 7 500 €/m2 et 40 000 €/m2 pour un chalet neuf premium. Concernant l’achat d’un appartement ancien (3 pièces et au-delà), les prix commencent à 5 600 €/m2 et peuvent atteindre les 10 000 €/m2. Enfin, pour un appartement neuf du même type, il faut aujourd’hui tabler sur des prix compris entre 7 500 €/m2 et 30 000 €/m2 selon la station et l’emplacement du bien au sein de celle-ci.

Cette forte élasticité des prix se retrouve au sein d’une même station, en fonction du bien recherché. À Courchevel, il est ainsi possible de trouver des appartements anciens non-rénovés à 8 000 €/ m2 tout comme des chalets neufs haut de gamme dont les prix atteignent les 40 000 €/ m2.

(*) Fourchette de prix moyens en fonction des stations et du type de bien.

 

LOCATION

Vigoureux grâce à l’attractivité prestigieuse des stations alpines, le marché de la location propose également un large éventail de prix, d’autant que la concurrence est de plus en plus vive, conséquence de la digitalisation et de la forte augmentation du parc locatif au cours des dernières années. Les variations de prix sont particulièrement fortes entre les semaines les plus demandées et les « ailes de saison ».

Au sein des marchés locatifs, celui de la location de chalets de luxe est tout particulièrement dynamique. Depuis 2010, le nombre de biens proposés à la location a été multiplié par trois, du fait d’une demande internationale en pleine croissance et le développement de nombreuses prestations de parahôtellerie haut de gamme.

Quelques chiffres

Les périodes les plus prisées de l’année sont celles des fêtes de fin d’année. À titre d’exemple, le prix de location d’un appartement haut de gamme varie entre 4 500 € la semaine de Noël et 15 400 € sur la semaine du Nouvel An dans l’un des hameaux prisés de Méribel, tels que Le Raffort ou La Gittaz.  Sur ces mêmes périodes, le prix de location d’un chalet peut même atteindre les 87 900 € à Courchevel.

 

Profils des investisseurs et grandes tendances

Sur les cinq stations étudiées, Français, Britanniques, Belges, Néerlandais et Russes composent la grande majorité des clientèles d’investisseurs. On constate cependant une diversification récente des publics avec de nouveaux marchés comme le Brésil ou le Moyen-Orient.

Malgré les soubresauts politiques ou géopolitiques du monde et les inquiétudes qu’ils peuvent porter auprès des investisseurs, les marchés-cibles ne devraient pas connaître d’évolutions majeures à court et moyen terme. À titre d’exemple, malgré la perspective approchante d’une sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne, les Britanniques n’annulent pas leurs achats, se contentant de les repousser.

L’étude Cimalpes met également en avant les « 10 tendances qui changent la donne » sur le marché de l’immobilier haut de gamme en montagne.

Parmi ces tendances, l’étude explore notamment les conséquences de la digitalisation du marché locatif avec l’arrivée de nouveaux acteurs, la question de la désaisonnalisation des stations de montagne avec la multiplication des offres culturelles et des activités « outdoor » ou encore les conséquences de la nécessaire adaptation au changement climatique.

 

Améliorer votre visibilité avec une vidéo ou une communication Wire

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*