Art: les galeries d’art et la crise du Covid-19

Patrimoine & Marchés et Art Trends (Art-trends.com) ont voulu interviewer des galeries d’art pour avoir leur impression sur l’impact de la crise du Covid-19 sur leur activités:

1/ Avez vous vécu les crises de 2001 et 2008, quelles ont été les conséquences pour votre galerie, vos artistes

2/ Quelles leçons avez vous tiré des crises précédentes

3/ Y a-t-il, selon vous, des secteurs de l’art qui vont être favorisés ou au contraire défavorisés par la crise du coronavirus

4/ Comment gardez vous actuellement le contact avec vos clients

5/ Que pensez vous de l’appel du galeriste Georges-Philippe Vallois à une mutualisation des galeries pour créér une plateforme de vente commune

6/ Au sortir du confinement, quelles mesures allez vous prendre pour assurer dans de bonnes conditions la visite des clients dans votre galerie

 

—–

 

Interview Julien Flak – Galerie Flak – Membre du S.N.A. (Syndicat National des Antiquaires)

8 Rue des Beaux-Arts – 75006 Paris

Oui, nous naviguons en des terrains bien inconnus, et cette période d’incertitude tant sociale qu’économique aura des effets évidents sur notre marché et les collectionneurs

A nous galeristes d’être agiles et de nous adapter.

Vous citez les crises de 2001 et 2008 mais je pense que la crise actuelle s’inscrit dans un changement de paradigme bien plus puissant.

A quoi ressembleront les galeries et les salons post-covid ? nul ne peut encore le dire mais le confinement et la durée des mesures font que le modèle classique des galeries / événements physiques est profondément bouleversé.

Alors comment conserver le contact et le niveau d’activité de la galerie ?

En redéployant dès à présent la totalité de nos activités vers le online.

J’ai débuté dès la première semaine du confinement une série de vidéos (#GalleryFromHome, Discoveries Series) que je diffuse à raison d’un nouvel épisode chaque semaine=> je présente une œuvre, une ethnie, une exposition ou initiative de la galerie dans l’idée de partager des connaissances et de la passion avec les collectionneurs du monde entier.

 

https://www.youtube.com/watch?v=bRKcbK79pnQ

https://www.youtube.com/watch?v=dPKF3GCUGS0&t=1s

https://www.youtube.com/watch?v=X1IIe0Nqsbc

 

J’ai également multiplié le nombre de newsletters envoyées par la galerie (chaque semaine au lieu d’une fréquence mensuelle) en présentant un maximum de nouvelles acquisitions et donnant des rendez-vous (virtuels) pour garder le lien.

J’ai également développé la fréquence de mes publications sur les pages insta et facebook de la galerie.

Enfin, j’ai lancé vendredi dernier la première online viewing room développée par une galerie d’art tribal :

https://viewingroom.artview.fr/galerie-flak/

 

Les retours de mes clients et followers sont excellents tant sur le plan des commentaires que des ventes.

D’autres questions restent à étudier : quid des salons du printemps (voire de la rentrée) ? certains sont repoussés à l’automne notamment le PAD Paris, mais des événements tel que Paris Tribal prévu à l’origine semaine prochaine n’ont pas encore de date de remplacement.

D’autres sont purement et simplement annulés pour 2020 et repoussés d’un an.

Comment assurer la visibilité de ces événements malgré les aléas actuels ?

Diffusion en ligne du catalogue prévu ?

Maintien des posts sur les réseaux sociaux ?

Communication décalée ? C’est ce que fait notamment le Bourgogne Tribal Show avec une série « objets – ou marchands – en confinement) : https://www.instagram.com/p/B-KFnUrIXqw/?utm_source=ig_web_copy_link

Toutes ces initiatives permettent de conserver un semblant de normalité et visibilité. Mais chacun navigue pour le moment de façon pragmatique et évolutive.

Pour les autres initiatives collectives, par exemple celle de Georges-Philippe Vallois (mutualisation des galeries / plateforme de vente commune), c’est une hypothèse intéressante, à voir comment la faire émerger et surtout la faire connaître.

Cela va en tout cas à mon avis dans le bon sens.

Enfin, concernant le futur déconfinement, les questions sur les mesures de sécurité / santé pour assurer des visites sûres pour nos clients me semblent prématurées avant d’avoir visibilité et préconisations publiques à ce sujet.

Cette question me semble plus ardente pour les salons rassemblant des publics larges que pour les galeries où le trafic reste plus limité, cependant, nous aurons des mesures à prendre en temps utile et jouerons notre rôle en pleine responsabilité.

Améliorer votre visibilité avec une vidéo ou une communication Wire

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*