La France est le 2nd marché d’acquisition d’une résidence secondaire en Europe

Selon la récente étude publiée par le Conseil International en immobilier Savills et
HomeAwayTM, expert mondial de la location de vacances sur internet, le marché français de la résidence secondaire
présente des particularités en comparaison avec les autres grands marchés européens ou américains.

Les Français privilégient largement l’Hexagone pour acquérir une résidence secondaire

L’étude révèle que les résidences secondaires des propriétaires Français se situent à 86% dans l’Hexagone. Leurs
départements de prédilection sont le Var (6%), le Finistère (5%), et les Alpes-Maritimes (4%).
En revanche, les Britanniques, les Néerlandais et les Allemands sont plus nombreux à investir à l’étranger pour
acquérir une résidence secondaire. Quant aux Espagnols, aux Italiens et aux portugais, ils sont plus de 95% à
privilégier leur propre pays.

Sur la base des marchés considérés dans l’étude, en 2017 la France était également le 2ème marché d’acquisition
d’une résidence secondaire, après l’Espagne et devant l’Italie.
Les propriétaires d’une résidence secondaire en France sont majoritairement Français (65%), suivis des Britanniques
toujours bien représentés (21%), loin devant les Allemands (4%), les Belges et les Néerlandais.
Toutefois, interrogés sur la destination où investir pour un éventuel futur projet d’acquisition d’une résidence
secondaire, l’ensemble des propriétaires sollicités placent la France en 3ème position à 13,1%, derrière l’Espagne
(19,3%) et quasiment à égalité avec le Portugal (13,2%) mais devant les Etats-Unis (11,7%) et l’Italie (9,1%).
En 2017, le choix d’une résidence secondaire en France portait principalement sur des maisons ou villas avec 3 ou 4
chambres. Dans le reste de l’Europe, en revanche, les propriétaires choisissaient des logements plus petits, plutôt
des appartements de deux chambres.
Selon l’étude, sur la même année, le prix moyen d’acquisition d’une résidence secondaire en France s’élevait à
294 000 € contre 242 000 € en moyenne pour l’ensemble de l’échantillon international. On constate que les prix
d’acquisition ont bien moins chuté en France qu’ailleurs par rapport à la décennie précédente. Ainsi ce prix a baissé
de 9% seulement contre 37% pour l’ensemble de l’échantillon.

L’occupation de résidences secondaires en France

Les propriétaires d’une résidence secondaire située en France sont ceux qui y séjournent le plus souvent ou qui la
laissent à disposition de leurs proches, famille ou amis. Ainsi, eux-mêmes ou leurs proches occupent le logement 15
semaines par an en moyenne, contre 14 semaines pour les propriétaires au Royaume-Uni, 10 semaines pour les
propriétaires en Espagne ou en Italie.
La France est aussi le pays où les propriétés demeurent inoccupées le plus longtemps (sans les propriétaires ou
leurs proches, ni même des locataires) : 32 semaines contre 28 en Italie, 26 au Portugal, 24 en Espagne, 12 au Royaume- Uni.

 

Le passage d’un usage locatif à une recherche de rentabilité

Le marché de la résidence secondaire connaît une évolution depuis quelques années dans l’usage que font les
propriétaires. Etant de moins en moins destinées à la seule jouissance de leurs propriétaires, les résidences
secondaires ont tendance à être plus souvent mises en locations partielles ou exclusives.
En effet, pour les propriétaires français, mettre en location leurs résidences secondaires permet à 42% d’entre eux
de couvrir en partie leurs coûts qui y sont liés (charges et frais d’entretien), 27% les couvrent en totalité (hors
emprunt éventuel) et 8% en couvrent l’intégralité y compris l’emprunt. 23% des propriétaires français parviennent
même à dégager un bénéfice.
Cette étude révèle également que selon le pays où se trouve la résidence secondaire, les revenus locatifs moyens
annuels varient : en France, ils s’élèvent à 13 000 € contre 22 000 € (20 000 £) au Royaume-Uni ou 31 000 € (36 000
$) aux Etats-Unis. En Europe du Sud, les revenus sont légèrement moins élevés qu’en France avec 12 000 € en
moyenne en Espagne ou en Italie et 11 000 € au Portugal.
Toutefois, la France est le pays où les propriétés sont les moins longtemps mises en location (12 semaines par an en
moyenne contre 14 en Italie, 18 en Espagne ou 27 au Royaume-Uni).
Timothée de Roux, Directeur Général d’Abritel-HomeAway, commente : « La France est un grand marché de la
résidence secondaire, tant pour les propriétaires nationaux qu’étrangers sur tout le territoire. La mise en location de
ces propriétés est de plus en plus perçue comme un recours pour en faciliter l’entretien et même en dégager un
bénéfice, surtout car elles ne sont pas occupées une grande partie de l’année. »

Améliorer votre visibilité avec une vidéo ou une communication Wire

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*